inscription

Recevez chaque jeudi l'actualité des risques en entreprise,

Abonnez-vous à
la Lettre du risque

Inscription gratuite et sans engagement

Maintien en emploi en santé des travailleurs seniors du secteur de l'éducation

Le _ Catégorie : Institutionnels

Une étude de l’Institut de recherche Robert Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) a établi les principaux facteurs qui contribuent au maintien en emploi en santé des travailleurs âgés dans le secteur de l’éducation. Ces travailleurs, qui occupent diverses fonctions (enseignement, administration), représentent 44 % du personnel.

Réalisée en deux phases, l’étude repose sur une sélection de données recueillies dans le contexte d’un Programme de bilan de bien-être et de santé psychologique auquel 22 cohortes de travailleurs d’une commission scolaire ont participé pendant 11 ans. Les chercheurs ont analysé des données certifiées relatives aux caractéristiques sociodémographiques et au statut de travail du personnel (par exemple : âge, fonction, années de service, absentéisme pour invalidité physique ou psychologique), ainsi qu’interviewé 28 travailleurs âgés de 45 ans ou plus (enseignants, personnel de soutien, professionnels, cadres).

« Nous avons étudié le maintien en emploi comme étant le résultat de l’équilibre entre la présence de ressources et de demandes dans un environnement soucieux de la SST des travailleurs seniors dont le savoir-faire et l’expertise sont reconnus. Les organisations ont donc intérêt à les maintenir en emploi et en santé. Les retombées de cette étude ont permis d’avoir une vision globale des facteurs qui favorisent la santé psychologique au travail et le maintien en emploi des seniors dans une commission scolaire. L’autonomie dans l’exécution des tâches, la flexibilité des horaires et le soutien social sont, par exemple, des facteurs favorables au maintien en emploi jusqu’à la retraite régulière avec une pleine pension. Nous avons observé aussi qu’une culture organisationnelle non discriminante envers l’âge et qui offre, entre autres, l’accès à la formation continue, à la retraite progressive, à des aménagements des conditions de travail joue un rôle important dans la décision des seniors de poursuivre leur carrière. Malgré cela, des participants ont relevé des facteurs défavorables, comme la surcharge de travail et l’augmentation de la tâche, les procédures rigides et les difficultés avec les élèves, et ce, en faisant le lien avec le stress, la fatigue et l’épuisement qui les incitent à planifier une retraite hâtive avec pénalités financières. De plus, la situation financière du travailleur et de sa famille, son état de santé ou celui de son conjoint, et les activités hors travail contribuent aussi aux plans de retraite », explique l’auteure principale, Alessia Negrini, chercheuse à l’IRSST.

Les résultats de cette étude peuvent être consultés sans frais à l’adresse suivante http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100983/n/facilitateurs-maintien-emploi-sante-travailleurs-seniors-milieu-education-quebec.

PRECEDENT   article  SUIVANT

Réactions...

Vos commentaires sont les bienvenues

Nom ou pseudo :
Email :
(reste confidentiel)
Commentaire :
Antispam :

Les champs obligatoires sont indiqués avec des

PARTAGEZ

UNE SOCIETE A DECOUVRIR

KELLER FRANCE S.A.R.L.
KELLER FRANCE S.A.R.L.
De nombreux processus industriels produisent des mati&egr...
(en savoir plus)

L'ACTUALITE 

NOUVEAUX PRODUITS & SERVICES